de l’opposition, au respect, à la confiance et à la connexion

1/ Le réflexe d’opposition chez le cheval, le respect puis la «connexion »
Le réflexe d’opposition est indispensable à la survie du cheval dans la nature, c’est une simple réaction de défense.Il n’y a rien de négatif. Vous exercez une pression vers le bas, il tire vers le haut. Le but du cavalier consiste à remplacer ce réflexe d’opposition par une réponse positive, montrer que céder va dans le sens du confort, que résister ou s’opposer va dans le sens de l’inconfort.
Comme pour le cheval, tirer ou pousser contre une pression est naturel. Vouloir supprimer ce réflexe est aller contre sa nature. Nous devons donc comprendre la nature des chevaux afin qu’ils travaillent avec nous et non contre nous. C’est ce que l’on appel créer le «Respect».
En associant le «Respect» + «Confiance» on crée l’accord cavalier/cheval, «la connexion».
Le cheval est un animal grégaire qui a besoin du troupeau, de l’autre, du dominant. Il cherche donc naturellement la «connexion».
La «connexion» commence à pied lorsque l’on entre dans le box. Si votre cheval se désintéresse de vous, c’est déjà un manque de «connexion». Par contre au pré, en liberté si votre cheval choisi de rester avec vous c’est une preuve que la «connexion» est établie.
Le lien du mental prend tout son sens quand cette «connexion» est établie, alors le cheval devient un prolongement du cavalier.

Publicités